all-around-luna

all-around-luna

Laurence Bibot - humoriste

 

Laurence Bibot est irrésistible !

 

Donc, je suis allée voir son spectacle « Sœurs Emmanuelle » avec beaucoup d’anticipation et j’ai une critique à formuler : c’est bien trop court ! Laurence y présente une galerie d’icônes plus ou moins kitch avec un mimétisme et un naturel confondants. On comprend aisément qu’elle puisse devenir Sandra Kim l’espace d’un instant. Mais quand elle devient Monseigneur Léonard, c’est du délire. Elle change de personnage comme de chemise avec une aisance et une rapidité stupéfiantes. Les répliques fusent, le public est parfois un peu à la traîne. Elle l’attend, elle en joue aussi. C’est pétillant, impitoyable et hilarant. C’est bien simple, le soir en me couchant, je riais encore en y repensant.

 

Alors, chapeau à la mise en scène inventive de Céline Michon. Comment ça, c’est pas Céline Michon ? Ah bon, Nathalie Uffner, vous dites ? Ok, chapeau bas donc, elle qui a su mettre en musique ce petit bijou inventif. J’ai un souhait à présent : Laurence devrait être capturée au lasso pour la propulser sur grand écran ! Comment c’est déjà fait ? Alors il faut recommencer ! Donnez-moi le téléphone de Loumi Blaners… ou de Paul et Jacques Dardenne. Comment j’ai encore gaffé ?

 

Bon, trève de parodie. Comme vous le lirez dans l’interview ci-dessous, Laurence a un peu hésité avant de trouver les quelques mots la qualifiant. Moi, j’en ai à revendre : élégante, simple, directe, mystérieuse, mystérieuse, mystérieuse (oui, toujours 3 fois !), scotchante, hilarante, décalée, réceptive, superbe, brillante, vive… Bref, il y a de quoi rendre jalouse la plus parfaite des créatures parce que tout cela, on le sent, est totalement naturel. Non, pas comme Amanda !

 

Voilà. Je n’en dirai pas plus. Place à Laurence qui a gentiment joué le jeu et répondu à mes questions. Et vous, courez voir son spectacle dès que vous le pourrez. Mais oui, elle va revenir !!!

 

Quand avez-vous commencé à jouer la comédie ?

La première fois c’était très tôt, c’était à l’école. La première pièce je l’ai faite avec ma copine, on devait avoir 8 ou 9 ans. Je me suis rendu compte que je faisais rire malgré moi. Ça m’échappait un peu mais je savais que j’aimais ça. C’était agréable.

 

Pourriez-vous vous décrire en 4/5 mots ?

(elle hésite, elle réfléchit) Distante... empathique, curieuse… fidèle.

 

Quelles sont vos principales influences ? D’où tirez-vous votre créativité ?

De l’observation. Je n’ai pas de maître, ni le souvenir d’avoir regardé en boucle des comiques féminines. J’aimais plein de femmes mais je n’étais pas « fan ». En revanche je regarde tout, même malgré moi. Donc cela vient de l’observation.

 

Et Amanda Lear, elle vous a marquée particulièrement ?

Non. Mais quand on a cherché des femmes avec Nathalie Uffner, il fallait qu’elles soient rigolotes et imitables. On a travaillé sur les personnalités pour avoir du contenu puis on a imaginé des situations.

 

Quelles sont les 3 choses dont vous ne pouvez vous passer ?

Mes enfants, le chocolat et le reste est inavouable… ? Ok, le sexe !

 

Quelle est la partie que vous préférez dans votre art ? (réflexion, préparation, création, diffusion)

Boire des bières avec les gens (c’est ce qu’elle est en train de faire). Non... La scène, c’est quand même la récompense.

 

Qu’aimez-vous faire quand vous ne jouez pas ?

Je dors ! C’est mon activité préférée.

 

De quoi êtes-vous la plus fière jusque-là ?

Ma famille.

 

Qu’est-ce qui vous fait continuer, vous garde motivée ?

L’envie de plaire.

 

Votre plus grand regret ou souci majeur?

Elle : Oh, de ne pas être née à New York. J’aurais bien voulu.

Moi: Vous parlez anglais ?

Elle : Pas du tout. Vous ne croyez pas que là-bas j’aurais appris à force ?

 

Sur une échelle de 1 à 10, à quel point êtes-vous heureuse à présent ?

Ah ça dépend. Parfois 3, parfois 9. Comme pas mal de femmes je fluctue.

 

Le questionnaire Bernard Pivot

 

Quel est votre mot favori ?

Non

 

Quel est le mot que vous détestez le plus ?

Tu devrais.

 

Quelle est votre drogue préférée ?

Les séries télé.

 

Quel est le bruit ou le son que vous aimez le plus ?

Le bisou de mes enfants quand ils viennent m’embrasser sur la joue.

 

Quel est votre juron favori ?

Merde.

 

Quelle homme ou femme choisiriez-vous pour illustrer un billet de banque ?

Paris Hilton, parce qu’elle claque… Elle claque beaucoup d’argent.

 

En quelle plante, arbre ou animal aimeriez-vous être réincarné ?

Elle : Un gorille. Un gorille… au loin… dans les collines.

Moi : super,  j’ai beaucoup d’oiseaux, donc un singe ça me va.

Elle : attention, un gorille. Pas n’importe quel singe, hein !

 

Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous l’entendre vous dire après votre mort ?

On t’attendait pour faire la fête !

 

© 2012   
         




15/03/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres